Recherche Web

Google

Boite à message

Vous devez être connecté pour poster un message.

24/07/2012
Encore une vague d'inscription... Si vous êtes un "vrai" internaute et non un robot chinois ou russe, contactez-moi

13/12/2011
J'espère que vous aimerez ce nouveau thème !

13/12/2011
Changement de thème, de PHP, etc... Un peu de reconstruction en vue !

09/12/2011
Mise à jour du PHP en cours...

03/10/2011
Encore une vague sinosoviétique d'éliminée. Si par mauvaise manip' j'ai éliminé des inscriptions légitimes, excusez-moi et dites-le moi !

24/07/2011
Merci à Michel Claveau pour m'avoir rappelé qu' Unlocker supportait maintenant la 64 bits... Smile

12/05/2011
Amis Chinois, si vous comprenez ce que j'écris, envoyez-moi un mail, j'activerai vos comptes... Grin

03/01/2010
Shock oups, désolé, j'avais fait une bêtise, les Liens et Télechargements sont redevenus normaux...

16/12/2009

13/12/2009
Mon serveur web est un peu flemmard, en ce moment. Désolé... Angry

10/12/2009
Merci à Michel Claveau de m'avoir signalé un problème d'encodage dans le tableau de liens Web. Je regarde cela dès que j'ai un moment Smile

[H.S.] Sauvegarde et tout...

JournalAu prix des supports externes,
vu l'importance croissante du P.C. dans la communication,
la sauvegarde ne devrait plus être une option...

A savoir :
- le RAID 1 ou 5 n'est pas une solution mirâcle, elle ne vous protégera pas contre les virus et les fichiers corrompus, etc. ;
- une sauvegarde est toujours utile ;
- le clonage n'est pas la seule solution !
- un mélange adapté des solutions est souvent le plus souple.

La tolérance de pannes
Il ne s'agit pas d'une sauvegarde, mais de "tolérer" une panne matérielle ! La redondance est la méthode de tolérance de pannes la plus simple à mettre en oeuvre.
On raccourcit souvent cette description en l'assimilant au RAID (Redundant Array of Inexpensive Disks), ce qui est vrai pour les RAID 1 à 7, mais faux pour le niveau 0 (RAID 0, NRAID ou JBOD) - au contraire, le "maudit" RAID 0 fait perdre toutes les données avec la perte d'un seul disque, donc multiplie les risques (deux disques = deux fois plus de probabilités de crash !).
Les niveaux de RAID courants accessibles aux machines de particuliers sont le RAID 1 ("miroir", un disque exactement identique à l'autre, utilisable quand un disque est planté) et le RAID 5 ("volume agrégé par bandes à parité répartie", à partir de 3 disques, les données sont "découpées" en 1 disque de contrôle de parité et (n-1) disques où les données sont réparties.
Mais quel que soit le niveau du RAID, si des données sont corrompues (erreur, virus...), il n'y a aucune protection.
Si vous voulez plus de détails sur le RAID (les niveaux, les différences entre matériel et logiciel, etc.), voyez par exemple Wikipedia.

La sauvegarde
C'est l'"assurance-vie" des données. Il faut l'organiser, et la protéger en la mettant à l'abri physiquement, de préférence dans un autre lieu -ou en ligne).
Les différentes méthodes :
La sauvegarde complète : on sauvegarde tout. Sur un gros volume, cela peut être très long...
La sauvegarde incrémentale : on ne copie que les éléments modifiés depuis la sauvegarde précédente.
C'est bien plus performant, mais nécessite d'avoir conservé TOUS les jeux de sauvegarde depuis la dernière sauvegarde totale...
La sauvegarde différentielle : elle reprend les fichiers modifiés depuis la dernière sauvegarde complète, il suffit donc de l'ajouter à la sauvegarde complète pour tout restaurer.
La synchronisation recopie toutes les données d'une source vers une destination, et vice-versa. C'est proche du "miroir", mais limité aux données (généralement les fichiers système ne peuvent être synchronisés). Très pratique, elle peut être dangereuse car supprimer un fichier d'un côté le supprimera de l'autre.

Le clonage
Les solution de duplication par "image" existent depuis longtemps (Ghost, créé en 1996 par Binary Research, logiciel racheté par Symantec en 1998) et disposent maintenant de plusieurs équivalents dans le monde libre (Clonezilla, DriveImageXML, ...) ainsi que de très efficaces concurrents tel que TrueImage d'Acronis, etc.
Elles sont fiables, mais :
- assez lourdes car elles mobilisent beaucoup de ressources :
- nécessitent un minimum d'expertise (selon logiciels) car la confusion entre disques et partitions peut générer des clones inadaptés, risquant de faire effacer par erreur un disque entier quand on souhaitait ne restaurer "que" la partition système.

Les outils Windows
Windows 7 met également un outil assez performant de sauvegarde dans le Panneau de Configuration. On peut l'utiliser finement en suivant les recommandations de SAAMU.
Et le traditionnel Robocopy existe toujours en ligne de commande, et également avec un Robocopy avec interface graphique !

L'organisation est primodiale.
Si vous avez cliqué sur le lien cité plus haut vers TrueImage d'Acronis vous aurez vu que la solution préconisée par Acronis combine plusieurs méthodes.
Mon organisation personnelle, correspondant à mes besoins (T.P.E. + réseau familial), également :
- après installation d'un nouveau système et des principaux logiciels, je clone la partition en cas d'incident grave sur une partition d'un autre disque ; ce clone a vocation à ne servir qu'en cas de crash grave, elle est volumineuse car les logiciels sont montés (mais ceci fait gagner beaucoup de temps à la restauration) ;
- mes données sont sauvegardées en arrière-plan toutes les deux heures sur un serveur réseau (N.A.S.) en RAID 1 ("miroir") et disposant d'un onduleur ;
- le serveur réseau (N.A.S.) est lui-même sauvegardé sur un disque externe qui part au coffre-fort ou avec moi en cas d'absence prolongée.
Mes données sont donc :
- sur mon disque principal ;
- sur le N.A.S. ;
- sur la sauvegarde externe.

Si vous ne voulez pas investir dans un N.A.S., les disques U.S.B. 2 externes deviennent très abordables.

J'utilise la version gratuite pour utilisation personnelle de SyncBack qui permet une gestion relativement fine des options de sauvegarde, sur des disques internes, externes, en réseau, et même en sauvegarde en ligne.

Il convient, de façon générique, de :
- désigner un responsable de la sauvegarde - et sa "sauvegarde" en cas de vacances ou d'absence !
- organiser la gestion physique des données (que ce soit avec les méthodes ci-dessus, ou en grande entreprise avec des tape libraries, un SAN et des réplications de données à distance en gigabit, le principe reste valable) ;
- penser surtout au temps que durera la restauration de données en cas de crash. C'est beaucoup plus important que le temps que dure la sauvegarde !
- gérer les supports et les méthodes (organiser par exemple sur une semaine une sauvegarde totale pendant une période d'inactivité ou de faible activité + une incrémentale chaque jour) ;
- mettre les supports physiques à l'abri.

Partager cette Nouvelle
URL :
BBcode :
HTML :
Facebook Like:


Commentaires

Aucun Commentaire n'a été publié.

Publier un Commentaire

Connectez-vous pour publier un Commentaire.

Evaluations

L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Veuillez vous connecter pour voter.

Aucune évaluation publiée.
Page réalisée en 0,06 secondes
2,763,202 visites uniques